Samourai Wallet est un portefeuille Bitcoin gratuit, disponible sur mobile (Android). Bien sécurisé et proposant de nombreuses fonctionnalités, il met aussi l’accent sur la confidentialité, fournissant ainsi un outil de qualité à la communauté. Mais coup dur : Google vient d’obliger les développeurs à retirer certaines fonctionnalités s’ils ne veulent pas voir le wallet retiré du Play Store. Une guerre contre l’anonymat en prévision ?

L’équipe de Samourai est connue pour être ‘’Bitcoin-maximaliste” avec son portefeuille Bitcoin-only, complètement Open-source et proposant des fonctionnalités innovantes qui mettent en avant ce qu’il est possible de faire sur Bitcoin. Ils sont notamment attachés à donner le plus d’outils possible garantissant la confidentialité des utilisateurs de l’application.

En Septembre 2018, l’équipe de Samourai Wallet avait fait parler d’elle en retirant toute référence aux monnaies fiduciaires de leur application. Un geste encore une fois très politique mettant en avant Bitcoin comme une monnaie en soi qui doit s’abstraire de sa comparaison permanente avec le Dollar ou l’Euro.

Mais coup de théâtre, l’équipe de Samourai informait le 7 janvier que suite aux conditions d’utilisations de Google devenues plus restrictives, il leur était demandé de supprimer trois fonctionnalités du portefeuille afin que celui-ci reste disponible en téléchargement sur le Play Store :

Capture tweet samourai google censorship

Quelles sont les trois fonctionnalités jugées indésirables par Google ?

  • Stealth Mode : l’option James Bond

Cette fonctionnalité rend un portefeuille bitcoin “invisible” sur un téléphone. Une option “Stealth” associée à un code PIN défini par l’utilisateur fait disparaître l’application du téléphone. Pour y accéder il faudra alors taper un code PIN en tant que numéro de téléphone dans le portable comme si l’on passait un appel. Dans le cas où le téléphone est volé, il est très difficile pour une tierce personne d’accéder aux bitcoins puisque le téléphone apparaît comme n’ayant aucun portefeuille bitcoin installé.

  • SIM Switch Defense : des données personnelles protégées

Il s’agit d’une fonctionnalité apportant une sécurité en cas de piratage de la carte SIM. Si une anomalie est détectée sur le réseau, une alerte est envoyée aux utilisateurs afin qu’ils protègent au plus vite leurs données personnelles.

  • Le SMS Commands : le contrôle à distance

Autre fonctionnalité utile, elle permet à l’utilisateur de supprimer son portefeuille à distance via l’envoi de SMS. Intéressant en cas de perte ou de vol du smartphone.

Derrière ces fonctionnalités qui peuvent faire débat, il n’en demeure pas moins que  ce portefeuille est prometteur et répond à des besoins légitimes. Les services de Coinhouse, qui permettent entre autres d’acheter et de vendre du Bitcoin, sont d’ailleurs compatibles avec les wallets Samourai.

Les autres fonctionnalités qui rendent le Samourai Wallet intéressant

  • PayNyms : envoyer ou recevoir des Bitcoins sans révéler sa vie privée

Le Bitcoin n’assure qu’un pseudo-anonymat car le fait d’envoyer ou recevoir des bitcoins expose l’adresse de son portefeuille et permet l’analyse de l’ensemble des transactions en rapport avec cette adresse.
Samourai supporte la fonction des codes de paiement apportée par BIP47. Plus simplement. il permet à l’utilisateur de créer une “identité numérique” unique illustrée par un “PayNyms Bot” qui sera ensuite fournie à ses interlocuteurs. Le système se chargera de générer une nouvelle adresse à chaque réception ou envoi.

paynyms
  • Ricochet : rendre le travail de surveillance plus difficile

Le Bitcoin est sous surveillance, notamment de la part des autorités qui souhaitent légitimement contrer l’utilisation du Bitcoin dans le cadre d’activité illicites. Mais une partie importante de la communauté n’apprécie pas que tout le monde soit surveillé à cause d’une part anecdotique de l’activité sur le réseau.

Tracfin a récemment déclaré que seuls 250 signalements ont été effectués sur l’ensemble des transactions crypto réalisées en France en 2017, un chiffre plutôt modeste quand on considère le nombre total de transactions effectuées sur le réseau.

Ricochet va ajouter des étapes supplémentaires appelées “hops” entre l’émetteur et le destinataire d’une transaction afin de rendre le travail de ‘’traçage’’ plus difficile.

Ricochet

Des fonctionnalités qui ne plaisent pas à tout le monde

Il est bien connu qu’une partie non négligeable de la capitalisation boursière des géants de la Silicon Valley repose sur l’adage “si c’est gratuit c’est que vous êtes  le produit”, avec comme corollaire que le véritable client est un publicitaire.

Ces entreprises voient donc d’un mauvais oeil l’émergence possible de solutions qui tendent à permettre à leurs utilisateurs de renforcer leur vie privée, à l’image des foudres de Google menaçant de supprimer le Samourai wallet du store “Google Play” ultra majoritaire chez les utilisateurs Android.

Samourai a donc dû se plier à ces exigences à court terme et la prochaine mise à jour de l’application (v0.99.04) verra ces fonctionnalités désactivées. L’équipe a cependant réagi en 24 heures et propose déjà une alternative à sa communauté, résumée sur twitter :

samourai tweet in response to Google

Les fichiers APK qui permettent d’installer l’application avec toutes ses fonctionnalités sont disponibles via Github. Les utilisateurs en désaccord avec la nouvelle politique de Google peuvent donc court-circuiter la société et ne pas passer par le Play Store.

Un projet pas exempt de toute critique

Samourai s’est cependant attirée les foudres d’une partie de la communauté Bitcoin : malgré que le portefeuille soit Open-Source et que le code soit auditable, l’ensemble des transactions effectuées passent par les serveurs de la société via un processus aujourd’hui opaque. La sécurité étant la première préoccupation de la communauté Bitcoin, Samourai ne bénéficie pas encore d’un soutien unanime.

Selon l’équipe, le code de l’application doit encore être peaufiné : le service pour déployer les transactions sur le réseau Bitcoin est une mesure temporaire et deviendra complètement optionnel dès la prochaine mise à jour de l’application.

dojo

L’équipe va également proposer dans les prochaines semaine un nouveau produit physique : le DOJO, qui consiste en un noeud bitcoin plug & play permettant d’utiliser le réseau Bitcoin de la manière la plus autonome. En parallèle de la sortie du dojo, la possibilité d’utiliser un noeud tiers sera ajoutée à l’application. Les possibilités offertes par l’écosystème n’ont donc de cesse de se développer et ont vocation à devenir progressivement accessibles au plus grand nombre.

partages
Bitnami