Après les ICOs et les STOs, un nombre grandissant de startups blockchain souhaitant effectuer des levées de fonds se tournent désormais vers le modèle des IEOs, ou Initial Exchange Offering. Ces offres sont gérées en partenariat direct avec des places de marché. Quels en sont les avantages et les inconvénients ?

Des leçons tirées de l’ICO-mania

L’ICO-mania de 2017, après avoir profité à de nombreux spéculateurs, a aussi vidé les poches de beaucoup de personnes en quête de profits rapides une fois le bear market installé.

À l’époque, les ICOs étaient encore sous le radar des régulateurs et n’entraient pas dans les catégories de levées de fonds classiques. De ce fait, les investisseurs devaient être capables de faire leurs propres recherches afin de trier les arnaques, les utopies irréalisables et les projets sérieux.

Les ICOs étaient encore sous le radar des régulateurs et n’entraient pas dans les catégories de levées de fonds classiques

Aujourd’hui, le cadre a beaucoup évolué. Les investisseurs sont plus prudents car ils savent que les profits sont loin d’être garantis, les régulateurs sont plus présents et les porteurs de projets souhaitent s’exposer à moins de risques, notamment judiciaires. C’est dans ce cadre que nous voyons aujourd’hui l’émergence des STOs et des IEOs.

Qu’est-ce qu’une Initial Exchange Offering ?

Les IEOs sont donc des levées de fonds effectuées en partenariat avec des places de marché.

Quel intérêt pour les porteurs de projets ?

Du point de vue de la startup blockchain, l’intérêt est double :

  • En passant par une place de marché à la réputation établie, le projet génère à la fois confiance et visibilité auprès des investisseurs potentiels. Confiance car la plateforme prendrait un risque de réputation à mettre en avant un projet qui ne serait pas sérieux, ou tout simplement une arnaque. Visibilité car la plateforme en fait la proposition à tous ses clients, ce qui réduit les coûts marketing à presque rien.

En passant par une place de marché à la réputation établie, le projet génère à la fois confiance et visibilité auprès des investisseurs potentiels

  • Les porteurs de projet bénéficient également des procédures KYC/AML de la plateforme sans avoir à développer les leurs, car seuls les clients enregistrés et au profil vérifié ont le droit d’investir dans les IEOs. Cela permet de mieux se positionner face à des sanctions potentielles de la part des régulateurs.

Quel intérêt pour les places de marché ?

Les places de marché facturent ce service. En plus des frais associés à ce type d’opération qui peut se facturer à plusieurs dizaines de bitcoins, elles négocient également un pourcentage sur les ventes et des montants de tokens de la startup. Ce sont des opérations lucratives.

Les places de marché facturent ce service et négocient également un pourcentage sur les ventes et des montants de tokens de la startup

De plus, elles s’assurent un bon positionnement sur cet actif. La place de marché est garantie de pouvoir mener le marché sur cet actif pendant une certaine période de temps, et donc de récolter les commissions associées au trading sur l’actif.  

Quel intérêt pour les investisseurs ?

Pour les investisseurs, l’intérêt est relativement clair. Ils ont la garantie qu’un service professionnel ait disséqué le projet afin de s’assurer de sa légitimité pour accepter de le lister sur la plateforme et courir le risque réputationnel. Ils ont la certitude que le projet sera listé sur la plateforme et qu’il y aura de la liquidité pour effectuer des transactions, passée la période de la levée de fonds.

Et il y a la facilité. Pour souscrire à une ICO, il fallait installer un wallet, posséder des ethers, et comprendre comment interagir avec le smart contract de l’ICO. Ici, il suffit d’envoyer des euros ou des cryptos sur une plateforme en ligne pour les convertir dans l’actif que l’on souhaite se procurer en quelques minutes.

Les investisseurs ont la garantie d’une légitimité minimum du projet, de trouver de la liquidité et de pouvoir facilement investir

Selon Coinschedule, 98 IEOs ont eu lieu à ce jour. Les montants levés vont de quelques centaines de milliers de dollars à quelques millions de dollars, avec quelques exceptions à plusieurs dizaines de million de dollars. Plusieurs d’entre elles réussissent à atteindre leurs objectifs de vente, grâce à l’exposition que leur donne la plateforme. Certaines IEOs se sont écoulées en moins de 30 secondes.

Pour le moment, de nombreuses IEOs se sont avérées être de bons investissements spéculatifs, grâce à la facilité d’accès par tout type d’investisseurs. Mais nous pensons néanmoins qu’elles restent des investissements très court termistes et spéculatifs dont la tendance peut s’inverser tout aussi rapidement que celle des ICOs. Reste à voir si les acteurs concernés vont développer ce nouvel outil à bon escient ou si cette nouvelle tendance va disparaître aussi rapidement que celle des ICOs.

Don't miss out!
Devenez un investisseur averti !

Vous avez aimé ce contenu ? Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez un condensé de l'actualité décryptée par nos experts !

Invalid email address
Votre email est en sécurité, vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Leave A Reply

partages
Bitnami