Avant-Propos de l’auteur Marc Zeller: Cet article a été inspiré par mon expérience passée chez VariabL.io (VCT); Par le modèle Binance Coin (BNB) et dans une moindre mesure par Stellar (XLM). Veuillez retrouver la première partie de cette article ici.


Première Partie : Faire une Dapp

L’alpha de votre dapp est le meilleur moment pour commencer à “distribuer” vos tokens sans utiliser ERC20. Pour cela, il suffit de créer un registre centralisé, ce sont des “token-coupons” qui vont pouvoir donner droit à des tokens le moment venu, sans utiliser de Blockchain. Un simple tableur est suffisant pour en conserver la trace.

Cette distribution vise :

  • Vos premiers alpha-testers
  • Le bug Bounty & le Feedback UI/UX
  • Les personnes qui rejoignent votre “communauté” (Telegram/discord/newsletter)
  • Vos premiers “Advisors”

Les montants distribués dépendent de vous, le total supply n’est pas encore fixé, gardez simplement en mémoire l’importance de la proportionnalité dans la distribution : une inscription à la newsletter n’a pas la même valeur que la mise en avant d’un bug critique. A ce stade, vos tokens n’ont pas de valeur. Conjuguez ces distributions avec une distribution d’ETH/fiat pour certains acteurs comme par exemple dans le cadre d’un Bug bounty (afin de rester attractif).

Ces distributions sont un levier promotionnel pour votre projet: en distribuant vos tokens, vous tentez de transformer vos premiers utilisateurs en “Ambassadors” de votre produit en créant une incentive directe pour eux que votre projet réussisse. En distribuant en même temps des fonds en ETH/fiat avec vos tokens vous limitez les risques de régulation, Il sera en effet plus difficile dans ce cadre de considérer pour un régulateur que vos contributeurs ont effectué un “travail” non-rémunéré.

Seconde Partie : Faire une DAO

Grâce à votre dur labeur et à ces distributions vous êtes parvenu à produire votre premier MVP (Minimum Viable Product), que vous pouvez lancer sur le mainnet Ethereum. Ce produit peut éventuellement générer vos premiers revenus.

Il faut donc décider désormais d’une répartition de la masse monétaire (Supply) de vos tokens. A ce stade vous avez déjà distribué à différents acteurs des “token-coupons”, il faut donc décider du poids de ces tokens dans votre supply total.

  • Si ce poids est négligeable, vous perdez l’incentive que vos premiers utilisateurs soient votre premier levier de soutien. C’est aussi une mauvaise publicité pour votre projet.
  • Si ce poids est trop important, vous déséquilibrez dès le début votre token avec une concentration très forte du supply dans les portefeuilles de quelques acteurs, ce qui nuit à l’attractivité de votre token pour de nouveaux investisseurs.
  • D’autres distributions auront probablement lieu, il faut prendre en compte une “réserve distribuable” dans cette répartition.

Une fois cet équilibre trouvé, vous avez quelques centaines de porteurs de tokens (les “contributeurs”) qui ont une minorité des tokens totaux. Vous pouvez procéder à la création d’un ERC-20 et leur distribuer les tokens à proportion de leurs contributions. (c’est un moment promotionnel important à exploiter).

Une DAO est une Decentralized Autonomous Organisation, un smart-contrat de gouvernance qui permettra à vos porteurs de tokens de voter sur certaines décisions de votre projet. Dans le cadre de cet article, cette DAO à plusieurs fonctions : La DAO va recevoir l’ensemble des ETH générés par l’activité de votre MVP (Most Viable Product). Cette DAO permet également le vote puis l’exécution de certaines actions :

  • Cette fonctionnalité permet de voter pour allouer un pourcentage des ETH détenus par la DAO, puis d’acheter les tokens au prix du marché et automatiquement les détruire (Burn)
  • Le “TAP” : représente le (nombre d’ETH)/(période de temps) que vous allez pouvoir retirer de la DAO pour financer votre projet et son développement, sachant que seul le pourcentage non attribué au BurnRate est concerné (voir notre article DAICO)
  • Le “DeFrost” : fonctionnalité permettant de débloquer un pool pré-établi de tokens lorsqu’une étape importante du projet est atteinte.

A vous de définir les règles concernant les périodes de vote, les quorums, la démocratie liquide, la durée minimale et maximale entre deux votes ainsi que les droits de votes supplémentaires que vous souhaitez soumettre à votre DAO. Il est important de penser la DAO comme un conseil d’administration des investisseurs à qui vous rendez des comptes.

Il convient de rappeler que les initiatives demandant aux porteurs de tokens de voter ont rarement eu de succès dans le passé, par manque d’investissement personnel de ces acteurs dans le projet. Le fait que vos tokens aient été distribués à des “acteurs-clés” impliqués dans le développement de votre produit aura une influence salvatrice. Il est notamment possible de mettre en place des systèmes de démocratie liquide où les porteurs de tokens peuvent confier ou retirer à tout moment leur droit de vote à des représentants, volontaires pour s’impliquer dans le projet et en suivre le développement de près.

Il vous reste désormais à bloquer une majorité de vos propre tokens dans la DAO. Ces tokens pourront être en partie récupérables suite à l’accomplissement d’étapes majeures par exemple. Ces tokens bloqués seront considérés comme en dehors du “supply disponible”. Il est important de noter que les fonds détenus dans la DAO n’ont que deux destinations possibles : votre adresse personnelle ou un smart contrat qui détruit (“burn”) les tokens. Evitez la possibilité d’effectuer des retraits en ETH vers les porteurs de tokens (dividendes directs), vous limitez en partie les risques de régulation. Réduire le supply de vos tokens a en pratique le même effet que des dividendes.

Maintenant que vous avez une DAO, des porteurs de tokens, un ERC20 et un premier produit, vous avez toutes les cartes en main pour lister votre token dans des DEX (Decentralized Exchanges) de type Etherdelta ou IDEX. A la suite de cette publication, votre token va se voir attribuer une première valorisation. Vous n’avez que peu intérêt à vendre vos propres tokens à ce moment, puisqu’il vous en reste peu de “disponibles”, laissez donc le marché décider de la valeur de vos tokens.

Partie 1 : Introduction et Pré-Requis pour le CTO (Contribution-based Token Model)
Partie 2 : Comment mettre en place sa Dapp et DAO
Partie 3 : BurnRate, deFrost et Tapp et proposition finale du modèle.

 

 

Don't miss out!
Devenez un investisseur averti !

Vous avez aimé ce contenu ? Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez un condensé de l'actualité décryptée par nos experts !

Invalid email address
Votre email est en sécurité, vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Comments are closed.

partages
Bitnami