De nombreuses personnes envisagent d’investir dans les cryptoactifs et notamment dans le Bitcoin. Mais du fait du prix unitaire d’un bitcoin (autour de 3300€ au 30 décembre 2018), elles le considèrent comme trop cher et préfèrent acheter d’autres cryptoactifs “moins chers”. Qu’en est-il réellement ? Est-ce plus intéressant d’acquérir d’autres cryptoactifs bon marché en grande quantité ou bien des fractions de bitcoin ?

Le Bitcoin, un actif numérique

Dans le monde de l’investissement traditionnel, il est la plupart du temps impossible d’obtenir une fraction d’une action, d’une obligation ou d’un Louis d’Or. Par exemple, un investisseur qui décide d’investir 100€ dans l’entreprise Ubisoft, dont l’action est aujourd’hui cotée à 71€, devra diminuer son investissement à une seule action ou investir 42€ supplementaires pour en posséder deux. Ces contraintes définissent l’investissement depuis des siècles et découlent du temps où le monde physique et le papier dominaient l’économie.

Le bitcoin, actif numérique par essence, ne connaît pas ces contraintes. Ses caractéristiques et celles de la Blockchain font qu’il est tout à fait possible de posséder et d’échanger des fractions de bitcoins. La plus petite unité dans laquelle le Bitcoin est divisible se nomme le satoshi, en hommage au créateur du Bitcoin : Satoshi Nakamoto. Observons les chiffres ci-dessous pour comprendre que le Bitcoin est divisible jusqu’à huit chiffres après la virgule :

satoshi l'unité de bitcoin

Avec 1€, on acquiert donc environ 33 000 satoshis, soit 0,00033 bitcoins. Le principe du Bitcoin et de la blockchain ne ferme donc pas la porte aux investisseurs modestes. Bien souvent, c’est le montant minimum des transferts choisi par chaque plateforme d’échange qui définit le plancher d’investissement. Sur notre plateforme en ligne coinhouse.com, la somme minimale pour chaque transaction est de 50€, soit environ 1 500 000 satoshis ou 0,015 bitcoins au cours actuel.

Il est prévisible que plus Bitcoin évoluera et prendra de la valeur, plus il sera difficile de compter en millièmes, voire millionièmes de Bitcoin, donc l’indice de référence deviendra le milibitcoin, ou même le satoshi. Lors du plus haut de la fin d’année 2017, un ticket de métro correspondait à 15 000 satoshis, valeur plus compréhensible que 0,00015 bitcoins.

Il n’y aura pas assez de bitcoins pour tout le monde

Le Protocole Bitcoin ne permet que la création de 21 millions d’unités, il n’y aura donc mathématiquement jamais assez de bitcoins pour chaque personne sur Terre. Toutefois, la division d’un Bitcoin en 100 millions de satoshis rend, en théorie, cette sous-unité accessible à tous. Le protocole peut même facilement évoluer pour fragmenter le satoshi en une sous-unité encore plus petite.

L’arrivée du Lightning Network, en permettant des transferts très rapides avec des frais de transactions très faibles, pourrait rendre possibles et intéressants les micro-paiements en bitcoins à l’avenir. Posséder des satoshis serait donc utile même s’ils ne représentent qu’une petite quantité de bitcoins. De plus, les coûts de transactions sur le Lightning Network ne représentent déjà que des fractions de satoshis :

Lightning Network frais de transaction

La transaction ci-dessus n’a coûté que 2112 satoshis en frais de transactions, soit 0,00007275 €

Acheter d’autres cryptoactifs que Bitcoin ?

Acheter d’autres cryptoactifs que Bitcoin, comme Ethereum ou Litecoin par exemple, peut faire sens lorsqu’il s’agit d’une décision prise dans le cadre d’un investissement réfléchi et diversifié. Coinhouse a notamment écrit un article sur les cryptoactifs qui se démarquent selon des critères intéressants.

En revanche, acheter d’autres cryptoactifs que Bitcoin sur le seul argument que ceux-ci sont moins chers est une analyse au moins incomplète sinon mauvaise, car il faut avant tout comprendre le concept de capitalisation de marché.

La capitalisation d’un actif est la valeur totale de cet actif. Le prix est donc toujours à mettre en rapport avec la capitalisation. Mais ce n’est pas le seul paramètre à prendre en compte. Observons la comparaison ci-dessous entre Bitcoin et XRP (Ripple) :

Comparatif Bitcoin vs Ripple

On remarque d’abord que la capitalisation du Bitcoin est bien supérieure à celle d’XRP (67 milliards contre 15 milliards), et pour un nombre d’actifs en circulation qui est seulement de 17,4 millions pour Bitcoin contre 40,7 milliards pour XRP à l’heure actuelle. Par ailleurs, il est très important de savoir si une limite maximale est fixée pour le nombre d’actifs qui pourront être mis en circulation.

Par exemple, il ne pourra pas y avoir plus de 21 millions de bitcoins alors que cette limite est fixée à 100 milliards pour XRP. On voit que le volume d’échange est également bien supérieur sur le marché du Bitcoin. Toutes ces informations doivent faire relativiser le faible prix d’XRP. Sans remettre en question son potentiel haussier, il est très peu probable que son prix unitaire atteigne celui du Bitcoin, car sa capitalisation serait alors extrêmement élevée.

Outre ces chiffres, il est indispensable de comprendre les fondamentaux d’un projet , de vérifier si celui-ci répond a un véritable besoin et à la capacité et les équipes de développement nécessaires à l’aboutissement des objectifs, exactement comme pour une entreprise traditionnelle dans laquelle on envisage d’investir. Les investisseurs désireux de bien comprendre l’écosystème et son potentiel peuvent nous contacter ou se rendre sur notre page dédiée à nos formations.

Un Bitcoin n’est donc pas “trop cher”, surtout en cette fin 2018 après un an de marché baissier qui a vu le prix retourner sur des niveaux plus raisonnables. Nous restons persuadés que le Bitcoin a un rôle important à jouer à l’avenir, et qu’il n’est pas uniquement réservé à une élite qui peut se permettre un investissement très important. Pour preuve, une centaine d’euros représente aujourd’hui 3 millions de satoshis (0,03 BTC). Il demeure le projet le plus actif de l’écosystème avec des fondamentaux qui n’ont, jusqu’ici, pas été remis en question.

Don't miss out!
Devenez un investisseur averti !

Vous avez aimé ce contenu ? Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez un condensé de l'actualité décryptée par nos experts !

Invalid email address
Votre email est en sécurité, vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Comments are closed.

partages
Bitnami