Si vous êtes entré dans l’univers des cryptoactifs, il est probable que vous ayez entendu parler d’Ethereum, deuxième crypto-actif en terme de capitalisation de marché.

Mais alors, qu’est-ce qu’Ethereum ? Et d’ailleurs, quel intérêt d’avoir plusieurs cryptoactifs alors qu’on a déjà Bitcoin ?

DES BLOCKCHAIN DIFFÉRENTES

Pour le comprendre, il faut se remettre en tête qu’un cryptoactif c’est simplement du code informatique. Celui-ci va dicter un certain nombre de règles qui vont définir les caractéristiques d’un cryptoactif donné et déterminer ses champs d’applications futurs.

Dans le cas de Bitcoin, la simplicité et la robustesse de son code informatique associé aux différentes règles instaurées par Satoshi Nakamoto font qu’il se définit comme une excellente réserve de valeur numérique et une plateforme d’échange ultra-sécurisée et résistante aux attaques.

ETHEREUM : SMART CONTRACT ET APPLICATIONS DÉCENTRALISÉES

Ethereum, créé en 2015 par Vitalik Buterin, est une plateforme fonctionnant sur un code permettant la création de “contrats intelligents” avancés. On peut imaginer cela comme un ordinateur mondial public et très sécurisé sur lequel tout un chacun peut déployer ses programmes. Cela permet l’émergence d’un nouveau type d’applications décentralisées appelées dApps.

L’avantage d’une application décentralisée, encore une fois, est qu’elle est extrêmement résiliente, transparente, et ne centralise pas les données dans les serveurs d’une entreprise. Par exemple, dans le cas d’une application de messagerie décentralisée un message envoyé serait distribué en une multitude de paquets différents en passant par de multiples ordinateurs avant d’arriver au destinataire. Personne n’aurait accès à l’intégralité du message, ce qui augmente grandement la confidentialité des communications.

Tout comme pour Bitcoin, il existe un processus de minage sur Ethereum, des ethers sont donc générés en récompense à chaque bloc miné. Ces ethers ont une valeur d’usage pour les développeurs de dApps, car ils vont servir de “carburant” pour exécuter le code de leurs applications.

Une autre différence à noter est que le nombre maximal d’ethers en circulation n’est pas cappé.  Un nombre d’ether fixe est généré toutes les 15 secondes, l’inflation monétaire est donc maîtrisée.

CONCLUSION

Profitant des contraintes sur Bitcoin en terme de création de contrats intelligents, Ethereum propose une alternative qui intéresse grandement le monde de l’entreprise, avec des propositions de valeur souples et adaptées. Aujourd’hui, il existe une alliance des entreprises Ethereum, qui compte des noms tels que Microsoft, Samsung ou Intel et qui cherchent à tester et développer la technologie : le nombre de projets ethereum est en pleine explosion.

Don't miss out!
Devenez un investisseur averti !

Vous avez aimé ce contenu ? Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez un condensé de l'actualité décryptée par nos experts !

Invalid email address
Votre email est en sécurité, vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Comments are closed.

partages
Bitnami