Actif relativement inconnu, le Enjin Coin (ENJ) a connu une forte croissance de sa valorisation ces dernières semaines. Orienté ‘’Geek’’ et véritable plateforme pensée pour le jeu vidéo, la proposition de valeur semble concrète et Enjin attire partenariats prestigieux comme Unity ou récemment Samsung. Cependant, le Enjin Coin n’est pas sans faiblesses. Coinhouse vous propose un tour d’horizon du projet et ses analyses sur le token, en deux parties.

Une ICO lancée au bon moment

L’équipe d’Enjin, originaire de Singapour, a organisé une ICO publique en octobre 2017, soit en pleine période de “l’ICO-mania”. Le projet a collecté 113 884 ethers (ETH), soit 52,2M$ à la valorisation du moment. La mode des “utility tokens”, très forte en 2017, n’accordait aucun droit de vote ou contrôle aux investisseurs sur les activités du projet.

Une observation des adresses liées à la levée de fonds montre de nombreux mouvements vers des places de marchés qui indiquent une transformation de ces ETH en d’autres actifs ou monnaie fiduciaires. Ces mouvements vont être réguliers jusqu’en juin 2018.

enjin coin gaming

S’il n’est pas possible de déterminer avec exactitude l’utilisation des fonds, cela indique un scénario probable où la majeure partie des fonds ont été utilisés à un cours supérieur ou égal à celui de l’ICO, une opération financièrement très rentable.

Enjin délivre des produits

Enjin se veut une plateforme décentralisée de biens virtuels pour les jeux vidéos. Le projet souhaite mobiliser une communauté de ‘’gamers’’ autour de lui, en permettant notamment  de créer, gérer puis commercialiser ces biens virtuels.

Enjin dispose d’une équipe solide et compétente : leur Wallet mobile produit orienté utilisateurs, sans être révolutionnaire, est fonctionnel et parfaitement conçu pour interagir avec des ERC-721 (des tokens non fongibles, également appelés ‘’collectibles’’).

Le projet intéresse également les développeurs de jeux avec un SDK (kit de développement logiciel) assez complet et depuis peu disponible directement sur le asset store de Unity, géant du secteur.

sdk enjin

Ce SDK permet aux créateurs de jeu de générer des objets uniques sur la blockchain Ethereum, éliminant la possibilité de “marché gris” : chaque transfert d’objet peut ainsi comporter une option qui va garantir qu’une commission sera versée au créateur du jeu.

De la monnaie in-game garantie par la blockchain est aussi générable par Enjin permettant une masse monétaire auditable et limitant l’action des revendeurs. Si cela peut paraître surprenant, les ISP de EVE Online, les Vbucks de Fortnite ou les WoW Gold ont de véritables filiales de revente parallèles que les éditeurs de jeu ont beaucoup de peine à contrôler.

Une Protection contre le “Nerf” ?

Du côté des joueurs, des objets en quantité limitée et qui ne seront pas modifiés par la suite intéressent fortement les collectionneurs et diminuent le risque de “Nerf” : cette modification des statistiques et de l’efficacité d’objets ou d’arme d’un jeu pour des raisons d’équilibrage très souvent mal vue des joueurs.

Pour l’anecdote, un grand joueur de World of Warcraft s’est penché sur la technologie Blockchain suite à un “Nerf” de sa classe de personnage préférée détruisant selon lui son intérêt pour le jeu et des centaines d’heures d’optimisation de son avatar. Son nom ? Vitalik Buterin, le créateur d’Ethereum !

Enjin Wallet sur le Samsung Galaxy S10 ?

Le mobile est désormais l’un des support principaux du jeu vidéo. L’explosion du cours du Enjin Coin semble bien lié alors à l’annonce de Samsung lors du Mobile Business Summit de Seoul : leur smartphone S10 intégrera un crypto-wallet natif qui sera compatible uniquement avec l’ETH et les ERC-20, et prenant le token ENJ comme exemple. Les investisseurs se sont alors rués sur le token.

L’équipe d’Enjin, sans démentir, a préféré faire une prudente déclaration qui officialise une forme de partenariat avec Samsung sans donner de détails précis. Le géant coréen, n’a à ce jour ni confirmé ni infirmé un partenariat avec Enjin.

La seule certitude est que le “Blockchain Keystore” du Samsung galaxy S10 sera bien compatible avec les ENJ coins mais comme tout autre token ERC-20. Aucune mention à la possibilité d’interagir avec des tokens ERC-721 directement depuis le blockchain keystore n’a été évoquée. Il faudra donc passer par l’application Enjin wallet pour le faire, comme avec tout autre téléphone portable.

Le savoir-faire des équipes d’Enjin, associé aux nouvelles de ces dernières semaines, a clairement apporté beaucoup d’intérêt et de sentiment positif autour du projet. Cependant, nous verrons dans une deuxième partie pourquoi nous restons globalement négatif, notamment au sujet du token ENJ, qui reste un utility token et qui risque de perdre en intérêt dans cet écosystème crypto en constante évolution.

Don't miss out!
Devenez un investisseur averti !

Vous avez aimé ce contenu ? Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez un condensé de l'actualité décryptée par nos experts !

Invalid email address
Votre email est en sécurité, vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Leave A Reply

partages
Bitnami