Grande messe de l’écosystème Ethereum, les Devcons – pour Developper Conference – sont le rendez-vous annuel de tous les acteurs majeurs impliqués dans le développement de la principale plateforme d’applications décentralisées (dApps). Coinhouse revient sur l’essentiel de la Devcon 4 qui se tenait à Prague du 30 octobre au 2 novembre 2018.

Devcon, des débuts confidentiels

première devcon 2014 BerlinInitié en 2014 à Berlin par la Devcon0 où une cinquantaine de personnes était présente pour initier et formaliser le développement d’Ethereum, l’événement n’était encore qu’un rassemblement de personnes de bonne volonté à la portée confidentielle.

 

Après Londres en 2015, c’est en 2016 que les choses s’accélèrent à Shanghai avec la Devcon2. Près de 700 personnes venues du monde entier participent à la “Blockchain Week’’. L’ETH titre à 10$ malgré le hack de “The DAO” (15% de l’ensemble des ETH mis en danger et un “Hardfork” qui créera Ethereum Classic), la sécurité des smart-contracts est mise en avant et le temps de “l’innocence” semble passé. Cette Devcon est la première à rassembler de nombreux acteurs de l’écosystème.

Cancun en 2017 reçoit la Devcon3 et 2200 Personnes. Pour la première fois, un programme surchargé oblige à organiser des talks en simultané sur plusieurs salles. La Devcon élargit son audience et des présentations moins techniques côtoient des workshops fait par et pour les développeurs.

Devcon4, la confirmation d’une notoriété grandissante d’Ethereum

C’est Prague qui a accueilli la Devcon4 cette année. Une conférence hors normes dans un écosystème qui a grandi : plus de 3000 tickets distribués en moins de 20 minutes pour une conférence avec beaucoup de public arrivé à la faveur de l’explosion de la valorisation des cryptoactifs de 2017.

Des présentations très accessibles de type “Keynote” ont été mis en place. On retiendra cette année la présentation de Vitalik Buterin et celle de MakerDAO, ainsi que des workshops très techniques tels que TrufflexGanache ou ceux de l’Ethereum Name Service team.

Que retenir de cette Devcon4 ?

Avec notre analyste dans les coulisses de la conférence, Coinhouse fait le point sur ce qu’il fallait retenir de cet événement. Pas d’annonce majeure pour cette Devcon4. Le hard fork “Constantinople”, qui doit faire évoluer Ethereum vers le modèle Proof of Stake, a été repoussé à début 2019.

Des développeurs ont fait état de progrès sur de nombreux projets mais Ethereum, qui a connu des déconvenues par le passé, ne présente plus que des solutions totalement stables et maîtrisées. La sécurité passe avant le marketing.

Parmi les annonces, le fait que Gnosis Safe, portefeuille de gestion de fonds très attendu reste sur le testnet, et que l’application mobile Metamask ne sera publiée qu’en début d’année 2019.

Ethereum des projets en cours de progression

Un tweet qui résume tout : “… is coming”, beaucoup de progrès en cours mais rien n’est encore prêt pour une utilisation grand public.

La Devcon de l’après ‘’ICO-Mania”

La communauté Ethereum s’est voulue exemplaire après la folie de l’hyper-valorisation des cryptoactifs et des levées de fonds ICO en 2017. Les maîtres mots sont désormais :  confiance, focus et patience. Seuls les projets sérieux ayant levé des fonds et commencé à proposer du concret étaient présents. On citera Kleros ou Aragon qui a publié Aragon Core, interface de gestion d’une DAO.

Signe optimiste pour l’écosystème, le cours de l’Ether n’a pas été évoqué une seule fois: la technologie et son développement restent une priorité par rapport à la spéculation court-termiste.

Un projet devenu la risée de Twitter

publicité projet Blockchain(s)Un événement révélateur de cette phase orientée sur le travail s’est produit en marge de la Devcon : l’un des sponsors de l’événement, le mystérieux projet “Blockchain(s)” qui s’était offert une campagne de communication hors-norme dans tout Prague, organisait une grande soirée pour ‘’révéler au monde leur projet”, avec hôtesses, hologrammes et tout le dictionnaire de buzzwords imaginable : un projet de “ville-blockchain” au coeur du Nevada que certains chiffraient à 95 milliards de dollars.

La réaction du public a été immédiate : la salle s’est vidée en quelques minutes et le projet est devenu la risée du crypto-Twitter. Espérons que Blockchain LLC soit le chant du cygne de l’ICO-mania, un baroud d’honneur et un point final à cette période où des projets vagues et mal ficelés pouvaient lever des dizaines de millions auprès d’un public non averti et avide de gains rapides.

conférence projet Blockchain(s)

Le projet Blockchain(s) n’a pas trompé le public de la conférence

Devcon4, c’est aussi des soirées

soirées devcon4Tout rassemblement brille aussi avec son “Off” et ses événements juxtaposés au programme officiel pour rassembler le public dans un autre cadre. Ils permettent de mettre en avant des dapps comme Kickback.events en utilisation réelle : il faut déposer une somme en ETH pour valider sa participation à une soirée, qui sera remboursée si l’on est effectivement présent. Toutes les personnes qui ne viennent pas à l’événement perdent alors leur caution au profit de tous les présents. Cette application décentralisée a parfaitement fonctionné durant la Devcon4 et ce service sera bientôt ouvert à tous pour tout type d’événements.

 

événements Devcon4

On citera également le nouveau projet Bouties.network qui permet de participer ou de publier des “Bounties”, des actions communautaires ou des petites missions rémunérées. Le service a également bien fonctionné durant l’événement et a permis de gagner quelques fractions d’ETH en testant un nouveau service.

liste événements ethereum devcon4

On notera que ces projets fonctionnent, ne nécessitent pas la création d’un token spécifique, et ne réclament pas des millions d’euros pour assurer leur développement. 2017 semble déjà loin.

Pour ceux qui ont manqué la Devcon 4

Pour tous les absents, chaque talk et la majorité des workshops proposaient une captation vidéo et seront prochainement disponibles. Les talks des deux premiers jours dans la salle principale sont déjà accessibles.

Cet article sera mis à jour avec les liens de chaque présentation et les slides des différents talks. L’association Asseth, figure de proue de la communauté Ethereum en France, organise également chaque année un rendez-vous pour revenir sur la conférence.

partages
Bitnami