Peu de changement en une semaine sur le marché du Bitcoin. Le principal cryptoactif est en légère hausse de 1,20% sur les sept derniers jours et s’échange actuellement autour de 3850$ (3400€). La semaine a été une semaine de consolidation suite à la soudaine chute des prix du 24 février. Mais mardi 5 mars, la zone des 3700$ (3270€) a fait repartir le cours à la hausse.

L’ensemble du marché offre davantage de gains sur les dernières semaines. Des altcoins dans le haut de la capitalisation, comme Litecoin ou EOS, affichent par exemple des hausses respectives de 25% et 11% cette semaine. Le hard fork Constantinople sur Ethereum n’a, en revanche, pas provoqué de réaction sur le cours qui grimpe de 2,17% sur une semaine, à 137$ (121€). L’indice de corrélation entre Bitcoin et Ethereum reste à 0,85.

Les volumes restent convaincants sur Bitcoin et refont un pic à 10 milliards de dollars échangés sur la journée du 5 mars. Néanmoins, ils n’augmentent pas depuis les précédentes hausses et il faudra surveiller si de nouveaux signaux vendeurs ne se manifestent pas dans les zones de résistances. Celle située à 4200/4400$ restent la prochaine zone clé à franchir à la hausse pour établir un sentiment haussier durable.

Voici les principaux niveaux de prix à surveiller :

Bitcoin

Bitcoin chart

Les acheteurs semblent reprendre la main depuis le début de semaine et il est probable que le cours se redirige vers le niveau des 4200$ (3650€) qui avait stoppé le mouvement haussier précédent le 24 février.

Vendre          Acheter


Si les 4200$ sont franchis à la hausse, le signal d’achat se renforcera et un scénario haussier se mettra en place, avec deux prochaines zones de résistance à 4400$ (3800€), puis 4800$ (4250€), zone dans laquelle la moyenne mobile 200 jours se trouve désormais, créant un niveau encore plus difficile à franchir à la hausse.

Le scénario baissier, moins probable, n’est toutefois pas à exclure. Le niveau des 3500$ (3150€) est un support important à surveiller et sa cassure à la baisse serait un signal de vente. Globalement, depuis le mois de décembre, Bitcoin se stabilise dans une large zone latérale dont la borne basse est 3200$ et la borne haute est 4400$. Une cassure de ces niveaux provoquera très certainement un mouvement impulsif similaire à celui de mi-novembre 2018, avec le retour d’une forte volatilité.

Ethereum

Ethereum chart

La consolidation de l’Ether semble également terminée suite au rebond acheteur du 5 mars sur le niveau des 123$ (110€). Le RSI est sorti de la zone de surachat, ce qui pourrait permettre une nouvelle impulsion haussière du cours vers
la zone de résistance située entre 160 et 180$ (130 et 142€).

Vendre          Acheter

De plus, une poursuite de la hausse renverrait le cours de l’Ether au contact de l’oblique baissière long-terme (en jaune sur le graphique) qui rejette les prix à la baisse depuis le début du bear-market en janvier 2018. Cette oblique est actuellement située vers 143$. La moyenne mobile à 200 jours (en bleue sur le graphique) se confond désormais avec la zone de résistance des 160 à 180$. Si l’Ether franchit son oblique baissière long-terme puis la zone des 160 à 180$, alors le signal d’achat sera fort et les facteurs se seront accumulés pour affirmer que l’Ether a entamé son retournement haussier.

En cas de revers vendeur, il faudra surveiller le niveau psychologique des 100$ (90€). Sa cassure à la baisse sera un signal vendeur et annonciateur d’un retour sur les plus bas de 2018.

Litecoin

Litecoin vs Bitcoin chart 05-03-19

Litecoin performe très bien cette semaine avec près de 20% de hausse pour s’établir à 54,80$, ou 0,014 bitcoin pour un Litecoin. Depuis son plus bas face à Bitcoin à la mi-décembre 2018, Litecoin n’a fait que s’apprécier.

VendreAcheter

Le graphique montre clairement que deux zones de résistance importantes ont été franchies à la hausse : celle à 0,01 btc/ltc puis celle à 0,013 btc/ltc le 5 mars. En deux jours, Litecoin a donc gagné 15% face à Bitcoin, et plus de 100% depuis le 13 décembre 2018. Si la tendance haussière se poursuit dans les prochains jours sur Litecoin, le cours devrait atteindre la prochaine résistance majeure située vers 0,016 btc/ltc. Néanmoins, une consolidation juste au-dessus du niveau des 0,013 btc/ltc est plus probable à court-terme. Si ce niveau casse à la baisse, une tendance vendeuse pourrait s’installer.

Un tel comportement du cours du Litecoin laisse à penser que le marché baissier est terminé pour cet actif, et que son plus bas a été atteint à la mi-décembre 2018. Une touche d’optimisme sur le marché des cryptoactifs, mais attention toutefois car le cours du Bitcoin n’est pas aussi haussier que celui du Litecoin, et si le leader des cryptoactifs se remet à baisser, tous les altcoins subiront une baisse notable, et Litecoin ne fera pas exception.

Parmi les autres cryptoactifs, de très fortes hausses ont été observées. Le BNB token continue de bien performer et gagne 37,50% cette semaine. D’autres actifs moins connus réalisent des gains impressionnants, à l’image du Enjin Coin (ENJ) avec 20,50% de hausse en une semaine ou plus surprenant encore, le Ravencoin (RVN) avec 109% de hausse. Nous conseillons la prudence par rapport à ces deux derniers actifs qui ont montré une très forte volatilité sur ces derniers jours.

Les news à retenir

  • Selon le très sérieux New-York Times, Facebook devrait lancer sa propre cryptomonnaie, le Facebook Coin, en 2019. Des sources internes auraient révélé que le géant des réseaux sociaux serait en négociation avec plusieurs exchanges pour la vente de ses Facebook Coin. Cette devise numérique servirait notamment pour l’utilisation de WhatsApp, pour envoyer des paiements instantanés à ses amis. La question de la centralisation se pose toutefois, car l’entreprise de Mark Zuckerberg contrôlera entièrement le fonctionnement de cette cryptomonnaie.
  • Les rumeurs de partenariats entre Bakkt et Starbucks reprennent de plus belle. Après de premières informations en Août dernier, un partenariat semble de plus en plus proche pour que Starbucks joue un rôle central dans le développement d’une future application de paiement qui permettra aux clients de l’enseigne de convertir leurs devises en numériques en US dollars pour acheter des produits Starbucks. La date de  lancement de Bakkt n’est toutefois toujours pas connue car contrainte par le feu vert des autorités de régulations américaines. L’horizon que donne Starbucks pour l’intégration des devises numériques va jusqu’à 18 mois.
  • JP Morgan bloque les services bancaires pour les startups crypto. Nouvelle preuve que les banques sont effrayées par la disruption apportée par les devises numériques. Après avoir annoncé il y a dix jours le lancement de son JPM Coin, la banque d’affaire de Jamie Dimon refuse de proposer les services bancaires et de dépôt pour des sociétés aussi importantes que BitPay ou Kraken.
  • Le portefeuille de cryptomonnaies Coinomi corrige une faille de securité critique. Un utilisateur a alerté sur le fait que la version desktop (sur ordinateur) de l’application envoyait la phrase secrète (la seed) en clair à une application Google servant à vérifier l’orthographe des mots. Les équipes de Coinomi ont réagi en indiquant que cette faille avait été immédiatement corrigée, et en précisant notamment que les données n’étaient pas envoyées en clair mais en crypté.  Par ailleurs, il semblerait que cette faille soit due à une mise à jour du plug-in Chromium appelé « jxBrowser », qui a activé automatiquement la vérification orthographique Google.
  • Ethereum a réalisé avec succès jeudi 28 février son hard fork Constantinople. Parmi les changements majeurs, la récompense des mineurs et donc l’inflation monétaire est passée de 3 à 2 ETH par bloc. Le hard fork s’est bien passé et n’a pas eu d’influence particulière sur le marché. Les détenteurs d’ethers n’ont rien de particulier à faire, et les détenteurs d’un noeud Ethereum doivent mettre à jour leurs clients. Constantinople fait partie des étapes qui vont changer progressivement le mécanisme de consensus de d’Ethereum du Proof-of-Work vers le Proof-of-Stake.
  • Une version du stablecoin Tether (USDT) sera disponible sur la blockchain TRON. Par le biais d’un communiqué, Tether a annoncé que son stablecoin aurait un format TRC-20 pour être compatible avec l’écosystème TRON qui dispose de sa propre blockchain. Le Tether au format TRC-20 permettra ainsi d’utiliser des applications décentralisées et des protocoles basés sur la blockchain TRON.
  • Lyft, entreprise spécialisée dans les services de transport et mettant en contact des utilisateurs avec des conducteurs, va accepter les paiement en cryptomonnaies. Un partenariat avec la startup estonienne Solve.Care va permettre de programmer du transport de matériel médical ou de médicaments via la blockchain. Cette application sera même étendue aux services de santé. Preuve que la blockchain et les devises numériques gagnent en adoption dans des secteurs divers.

L’attention des investisseurs est attirée sur le fait que le contenu des articles ne constitue en aucun cas un conseil en investissement.
L’investissement dans les cryptoactifs comporte un risque de perte totale en capital.
Pour plus d’informations, n’hésitez pas à prendre contact avec notre service support.

Don't miss out!
Devenez un investisseur averti !

Vous avez aimé ce contenu ? Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez un condensé de l'actualité décryptée par nos experts !

Invalid email address
Votre email est en sécurité, vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Leave A Reply

partages
Bitnami